VBTEC EMS/EMA Technologies

VBTEC

EMS/EMA News

La nécessité d'améliorer les programmes de perte de graisse, partie 1

Blog sur la formation des SMU

C'est la pagaille...

Aux États-Unis, le tabagisme cause plus de 430 000 décès par an et l'obésité suit de près.

Quelle honte pour l'industrie du fitness ! J'ai honte du fait que ma guilde n'ait pas été en mesure de faire baisser ces chiffres de manière significative et d'aider les gens à vivre en meilleure santé. La perte de graisse n'est pas facile, mais au cours des 40 dernières années, nous nous sommes trompés...

Problème #1

Au début du boom du fitness, dans les années 1960, nous avons commencé à copier les programmes d'entraînement des personnes les plus minces du monde : Athlètes d'endurance.

Nous espérions qu'en nous entraînant comme les personnes les plus maigres du monde, nous le deviendrions aussi ? Mais la perte de graisse n'a jamais été l'objectif des athlètes d'endurance. L'objectif était la vitesse aérobique pour courir un marathon plus vite. La perte de graisse n'était qu'un effet secondaire !

Problème #2

À la fin des années 80, toute l'industrie de la remise en forme s'est mise à l'heure de la nouveauté : Le culturisme.

Nous avons constaté que ces athlètes transformaient leur corps en l'espace de quelques mois pour avoir une allure incroyable sur scène. La mode de la transformation physique était née. Toutes les salles de sport du monde ont commencé à promouvoir le bodybuilding comme l'outil ultime pour la perte de graisse.

Une fois de plus, nous avons utilisé les programmes des athlètes à plein temps et les avons copiés pour la population générale comme une pilule magique pour la perte de graisse. Sans succès, car les bodybuilders sont des athlètes extrêmes qui s'entraînent tous les jours avec des méthodes et des régimes extrêmes. Ce sont les personnes les plus dévouées que je connaisse. Ce qui n'est pas le cas de la population en général.

Honnêtement... Connaissez-vous quelqu'un d'aussi dévoué pour s'entraîner tous les jours pendant 90-120 minutes et manger comme un bodybuilder ? Pas mes amis... ! Et je m'inquiéterais de mon extrême, aussi.

Problème #3

La perte de graisse est toujours la recherche de l'extrême et de la nouveauté que nous ne faisons pas en ce moment. Parce que l'industrie du fitness nous fait croire que nous avons besoin de régimes d'entraînement et de nutrition radicaux et extrêmes pour réussir à perdre de la graisse.

 

Le processus de perte de graisse

Commençons par l'honnêteté : Il n'existe pas de méthode d'entraînement secrète, de pilule magique ou de régime miracle qui résoudrait facilement nos problèmes de perte de graisse.

Les régimes pauvres en glucides et en graisses, l'aérobic, les zones de combustion des graisses et tout le reste semblent être la solution ultime à nos problèmes. Mais il s'agit probablement des plus gros mensonges de l'industrie du fitness. Ces mots jouent avec le sentiment d'insécurité que vous éprouvez à l'égard de vous-même et de votre corps.

Commençons donc par une meilleure approche du concept de perte de graisse !

Comprendre son métabolisme

Si vous savez comment votre corps brûle les calories, vous pouvez évaluer si un programme d'entraînement est efficace pour la perte de graisse.

Le métabolisme ou taux métabolique est tout simplement la dépense d'énergie du corps. Tout ce que fait le corps nécessite de l'énergie. Le pourcentage le plus important de votre métabolisme est le taux métabolique au repos (RMR, 60-70%). C'est ce dont le corps a besoin pour maintenir ses fonctions de base dans un environnement de repos. Plus une personne est musclée, plus sa RMR est élevée. C'est la raison pour laquelle l'entraînement musculaire et de force est un facteur important dans un programme efficace de perte de graisse.

Une autre demande métabolique provient des effets thermiques des aliments (TEF, 10-20%). Il s'agit du coût énergétique de la transformation des aliments dans l'organisme. Certains aliments coûtent plus d'énergie thermique que d'autres. Les graisses ont un TEF de 3%, suivies des glucides avec 15-20% du TEF et des protéines avec environ 30%. En manipulant les trois macronutriments, nous pouvons réguler le TEF pour obtenir davantage d'effets sur la perte de graisse.

La dernière partie des besoins caloriques de l'organisme est constituée des calories requises par les niveaux d'activité (AL, 20-30%). C'est la partie la plus facile à comprendre et à exécuter, car tout le monde sait comment s'entraîner. L'entraînement est devenu le seul élément des programmes de perte de graisse. Mais il s'agit d'une approche intrinsèquement erronée de la perte de graisse, car nous savons maintenant qu'il ne représente que 20-30% de l'équation totale. Les calories consommées lors d'une séance d'entraînement ne sont pas aussi importantes que le RMR ! Par exemple, vous brûlez près de 1 000 calories lors d'un entraînement aérobie, mais seulement 400 calories lors d'une séance de musculation. Mais les séances de musculation soutiennent le RMR de manière plus significative que l'entraînement aérobie, qui brûle également une grande partie de votre masse musculaire.

Comment augmenter le métabolisme ?

Lorsqu'il s'agit de perdre de la graisse, notre principal objectif est d'augmenter le métabolisme. Cela n'est possible qu'en combinant ces quatre facteurs :

  • Brûler autant de calories grâce au RMR en augmentant la masse musculaire
  • Brûler plus de calories grâce au TEF en ajustant les macronutriments
  • Brûler des calories en perturbant le métabolisme par l'entraînement musculaire
  • Créer un vide entre le métabolisme total et l'apport en augmentant les calories brûlées et en faisant en sorte que les calories consommées soient aussi élevées que possible !

Cela se produit lorsqu'un entraînement de résistance efficace est mis en œuvre et qu'une quantité suffisante de protéines est consommée. Le corps brûlera alors des calories provenant également de ses réserves de graisse.

Créer un effet de perte de graisse

L'effet de perte de graisse comprend un processus en deux étapes : La mobilisation, le transport et l'oxydation.

ÉTAPE 1 : Mobilisation

La graisse est stockée dans les cellules adipeuses. Pour perdre de la graisse, il faut la transporter dans les muscles où elle peut être brûlée comme carburant. Le corps doit reconnaître une pénurie de carburant et être obligé d'utiliser d'autres réserves d'énergie dans le corps.

Il existe trois grandes réserves d'énergie :

  1. Glucides: glycogène stocké
  2. Protéines: Tissu musculaire maigre
  3. Graisse: Graisse corporelle stockée

La stratégie de base consiste à maintenir les niveaux de glycogène à un niveau bas par le biais d'un régime alimentaire et d'un exercice physique intense, de sorte que l'organisme ressente un déficit constant en glycogène qui doit être comblé par d'autres réserves d'énergie.

Mais comment mobiliser les graisses dans la circulation sanguine et donc dans les muscles ? La mobilisation de la graisse corporelle nécessite des triglycérides qui décomposent la graisse corporelle stockée en acides gras libres. C'est le seul moyen de transporter les graisses dans la circulation sanguine et vers les cellules musculaires.

Lorsque la glycémie et l'insuline sont faibles, elles activent toutes deux la HSL (Hormone sensitive lipase). La HSL active les triglycérides qui transforment les graisses stockées en acides gras libres.

Nous devons donc augmenter la CSH pour brûler efficacement les graisses. Les techniques d'entraînement à haute intensité permettent d'y parvenir facilement. Plus l'intensité de l'entraînement est élevée

plus le niveau de HSL est élevé et plus l'effet de perte de graisse est important !

ÉTAPE 2 : Transport et oxydation

Une fois que les acides gras libres sont arrivés à la cellule musculaire, ils doivent passer les gardes pour entrer dans la cellule musculaire.

Imaginez un peu : Nous sommes à l'aéroport et les acides gras libres sont les passagers d'un vol qui arrive. Les gardes sont des carnitines qui vous permettent de passer les portes de contrôle. Plus il y a de gardes, alias carnitine, plus vous passez rapidement et facilement le contrôle.

La perte de graisse est donc également favorisée par une quantité élevée de carnitine. Le glycogène musculaire doit être faible pour permettre à une quantité élevée de carnitine d'optimiser l'oxydation des graisses.

Nous devons donc épuiser le glycogène musculaire par le biais d'un travail métabolique (entraînement en force et par intervalles) et d'un régime alimentaire. Nous disposons alors d'une équation parfaite de perte de graisse que nous pouvons mettre en œuvre :

une forte mobilisation des graisses + une forte oxydation des graisses = perte de graisse

 

Comment la formation EMS/EMA peut-elle aider ?

À ce stade, l'entraînement régulier pourrait être la solution la plus évidente au problème ! Mais la formation régulière entraîne certains problèmes...

Problème #1: La musculation peut être dangereuse et vous avez besoin d'une certaine expertise pour trouver un exercice sûr afin d'obtenir l'intensité dont vous avez besoin pour mobiliser efficacement les graisses.

Problème #2: L'intensité elle-même est un sujet délicat. Les débutants en musculation, en particulier, ne parviennent pas à trouver le bon niveau d'intensité pour leur entraînement. Ou même ne savent pas comment s'y prendre.

Problème #3: La tension musculaire est essentielle. Pour devenir plus fort et soulever des poids lourds en toute sécurité, vous avez besoin de tension musculaire.

Pour tous ces problèmes, l'EMS/EMA est une excellente solution ! Notre combinaison fonctionnelle EMS/EMA est conçue pour effectuer presque tous les exercices que vous pouvez imaginer, mais sans une quantité obscène de poids pour créer de l'intensité.

L'entraînement fonctionnel EMS/EMA est donc le moyen le plus sûr de faire de la musculation. L'intensité provient de la tension créée par la combinaison ! Il n'est donc pas nécessaire de mettre plus de plaques sur la barre pour intensifier l'effet. Il suffit d'augmenter la stimulation. 20 minutes d'entraînement EMS/EMA équivalent à 3-4 heures d'entraînement normal, ce qui montre à quel point cet entraînement est intense. Mais cela montre aussi que vous pouvez gagner du temps avec l'entraînement EMS/EMA ! 3 fois 20 minutes chacune suffisent pour créer un effet de perte de graisse impressionnant.

Si vous êtes intéressé par ce type de formation, jetez un coup d'œil à notre combinaison à domicile pour le corps de la vision. Oui, c'est vrai ! L'EMS/EMA n'est pas une solution pour les salles de sport. Vous pouvez le faire chez vous aussi ! Ou dans votre jardin, en courant, quel que soit votre problème !

Visitez notre page d'accueil et jetez-y un coup d'œil ! Le jeu en vaut la chandelle.

Articles connexes